59352630_394240224751778_855291461531336
ma_edited.png
IMG_1180.JPG

 Le choeur d'hommes Gogotik à la 3ème Balade Cévenole avec Maurice André, fut pour beaucoup une révélation et dans tous les cas un plaisir musical de premier ordre! Ce cinquième concert du festival donné le 21 juillet dans l'église de Villefort nous a permis d'apprécier tout ce que les basques ont dans le coeur. L'église était pleine à craquer! Gogotik veut dire “de bon coeur, avec plaisir”. Cet ensemble a été fondé en 2007 à Saint Jean Pied de Port. La presentation se fait en Euraska (langue indissociable du chant) et en Français. C'est notre ami Jean-Marie Piolet (né en 1966), trompettiste auquel Maurice André a donné des cours, qui est le maître d'oeuvre. Il dirige le choeur mais aussi, il est l'auteur des arrangements musicaux, tous excellents. Ceux-ci sont magnifiquement interprétés non seulement par les chanteurs (l'un d'eux a une tessiture incroyable notamment dans le registre grave), mais aussi pour certains morceaux par des instrumentistes de qualité (guitare, accordéon, clavier). Jean-Marie et son fils Aurélien (né en août 2000) amènent de temps à autres des parties à deux voix de trompettes (Schagerl!) qui n'étaient pas sans évoquer les couleurs du...Mexique (on sait bien que les Basques sont partout!!). La sonorité de JeanMarie au bugle est de toute beauté. Mais bien sûr les voix étaient à l'honneur, réparties en quatre pupitres (des ténors aux basses). La rondeur des timbres des voix basques n'a pas d'équivalent. Le répertoire privilégie à juste titre les chants anciens qui racontent la vie des villages (basques), l'amour, la liberté (Askatu), la mort...Si un gersois comme moi dit que ces basques sont formidables, c'est qu'ils le sont! Un grand moment musical.